Cory Booker, dans les pas d’Obama ?

Le 13 août 2013, Cory Booker remportait la primaire démocrate pour le siège de Sénateur du New Jersey, en remplacement du Sénateur élu Frank Lautenberg, décédé en juin dernier.
C’était l’occasion pour moi de m’intéresser un peu plus à cet homme que l’on décrit comme l’étoile montante du parti démocrate…

Mon maire, ce héros…

Maire depuis 2006 de la ville de Newark dans le New Jersey, Cory Booker était déjà connu pour ses actes héroïques envers ses concitoyens (une femme sauvée in extremis d’un incendie, un voleur arrêté en flagrant délit ou un délinquant repenti — tout cela grâce à lui).
Mais c’est lors de la Convention du Parti Démocrate en septembre 2012 qu’il s’est plus largement fait remarquer, avec un discours qui appelait à l’unité du pays et à l’optimisme, deux messages qui avaient aussi été portés par Barack Obama lors de sa première campagne (on se rappelle des mots phares « hope » et « change »).

Les médias : une stratégie gagnante

Elu largement avec 60% des votes lors de la primaire, il sera le 16 octobre prochain face au candidat républicain Steve Lonegan, qui de son côté a remporté la primaire républicaine avec 80% des voix.
La stratégie de Cory Booker en cette première phase de campagne reposait principalement sur son omniprésence sur tous les médias. A l’issue des primaires, il ressortait que 3 électeurs sur 4 dans l’Etat du New Jersey avaient une opinion sur lui car ils avaient pu le voir ou lire son nom au cours de la campagne.

Et c’est sans compter sa popularité exceptionnelle sur le réseau social Twitter. Avec plus de 1,4 millions d’abonnés, Cory Booker utilise l’outil pour dialoguer avec ses électeurs et concitoyens, répondre à leurs doléances et mettre en place des actions efficaces. Lors de l’ouragan Sandy, il avait pu déployer les services municipaux aux bons endroits pour venir en aide à la population grâce à Twitter.

Les réseaux sociaux au service des politiques et actions sociales… Vous marquez des points, Mr Booker !

La politique selon Cory Booker

Alors que certains l’imaginent déjà en potentiel candidat à la présidence des Etats-Unis (oui, enfin… On laisse quand même la place à Hillary en 2016), Booker souligne quant à lui l’importance de l’ouverture en politique.
« Si je suis élu votre sénateur des Etats-Unis, je ne chercherai pas me placer à droite ou à gauche, mais à aller de l’avant ».

(« Forward », ça vous rappelle quelque chose ?)

Booker a d’ailleurs montré à plusieurs reprises son ouverture en travaillant main dans la main avec le gouverneur du New Jersey Chris Christie.

Enfin, en août 2013, il offrait au peuple américain un discours émouvant et plein de charisme à l’occasion du 50e anniversaire de la marche vers Washington et du fameux « I have a dream » de Martin Luther King.

Un discours qui n’est pas allé sans rappeler les similitudes entre cet Afro-américain, candidat au Sénat des Etats-Unis et l’actuel President Barack Obama. Je vous invite à le regarder :

Et je vous donne rendez-vous sur le blog le 16 octobre 2013 pour les résultats de l’élection spéciale !

Sources :

Cory Booker wins New Jersey Senate primary, par Ruth Tam et Aaron Blake dans Washington Post – août 2013

Cette entrée a été publiée dans Communication politique, Etats-Unis, Réseaux sociaux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.