Quand le web se joue des politiques…

Trouver un beau slogan de campagne, c’est bien. S’assurer que le nom de domaine dudit slogan a bien été réservé pour ladite campagne, c’est mieux. Sinon, gare aux parodies et blagues de mauvais goût par le camp adverse…

Je vous laisse apprécier : http://www.lechangementcestmaintenant.fr/

Un indice : François Hollande et son slogan « Le changement c’est maintenant ».

19/02/2012 • Et du côté droit…

Dans la même veine, il était possible d’anticiper le slogan de campagne de Nicolas Sarkozy avant même qu’il ne se déclare candidat à la Présidentielle en recherchant les noms de domaine réservés par l’UMP. C’est le site web-actu.fr qui m’a fait parvenir cette observation la semaine dernière. Dans son article du 9 février, il faisait la liste des dernières trouvailles en .com, .fr et .net : cest-le-courage-qui-donne-la-force, toutes-les-forces-de-la-france, etc… Cependant, si l’on regarde de plus près ces informations sur whois (site permettant d’identifier les propriétaires de noms de domaine), on constate que ces noms de domaine ont été réservés le 28 janvier, alors que celui de « lafranceforte » apparaît réservé dès le 19 janvier (les informations qui le concernent sont d’ailleurs partiellement masquées). Bref, l’équipe de la web campagne de Sarkozy semble avoir cherché à brouiller les pistes (quoiqu’au final, on retrouve bien l’idée de force) pour créer l’effet de surprise lors de l’annonce de candidature.

A mon plus grand plaisir, le web se fait une place signifiante dans le monde de la politique.


Cette entrée a été publiée dans Communication politique, France, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.