Obama 2012 : Facebook servi sur un plateau

Mercredi 20 avril, tous les aficionados de médias sociaux retiennent leur souffle à l’arrivée du Président Obama sur le plateau de Facebook. L’événement est inédit : le Président américain, officiellement en campagne pour briguer un second mandat, s’apprête à tenir une réunion publique au siège du plus grand réseau social du monde…

Obama et Facebook, une relation mutuelle

Barack Obama a été le premier homme politique à avoir offert aux nouveaux médias une place dans le monde de la politique. Durant sa campagne présidentielle de 2008, il avait d’ailleurs accordé une place prépondérante au réseau Facebook. Chris Hughes, ancien co-fondateur de Facebook, avait même rejoint sa campagne pour assurer l’organisation en ligne des militants. Aussi n’est-il pas surprenant qu’Obama ait choisi, pour marquer le début de sa campagne présidentielle de 2012, de renouveler explicitement son intérêt pour ce réseau social mondial.

De son côté, Mark Zuckerberg, à la tête du géant Facebook, se réjouit de l’intérêt de la Maison Blanche pour son entreprise. Après les diverses affaires mettant en cause Facebook pour atteinte à la vie privée des utilisateurs, il était important de recevoir le soutien d’une autorité reconnue.

Un live sans fausse note

Peu avant l’entrée sur le plateau de Barack Obama régnait dans la salle une atmosphère digne d’un G8 ou en tout cas d’une conférence très officielle : musique type générique de journal télévisé, agents de sécurité bien visibles…
Et alors que Mark Zuckerberg annonce l’arrivée du Président et que celui-ci fait son entrée sur le plateau, la tension retombe, soudainement. Barack Obama met tout le monde à l’aise avec cette phrase qui fait encore aujourd’hui le tour de la blogosphère :

« Bonsoir je m’appelle Barack Obama et je suis le gars qui a fait porter une cravate et un veston à Mark Zuckerberg ».

L’audience rit. Le public est conquis.
Ont suivi les questions politiques, sociales et économiques des internautes et du public, bien choisies, qui ont permis à Obama de prouver une fois de plus son charisme, son éloquence et sa détermination à remettre son pays sur pied.

La visite d’un Président chez l’une des entreprises les plus influentes de la société américaine est une grande première dans le milieu de la politique. Le Président a su montrer une nouvelle fois son ouverture d’esprit, et cette opération lui a permis de (re)gagner la confiance des jeunes notamment, et sans doute de recruter de nouveaux militants dans l’équipe d’#obama2012.

Cette entrée a été publiée dans Communication digitale, Communication politique, Etats-Unis, Nouvelles technologies, Réseaux sociaux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.